Keeway Hurricane




scooter-keeway-hurricane

Compact mais généreux

Au premier abord, le Keeway Hurricane cache bien son jeu en proposant des dimensions réduites (1800 mm de longueur) et un design qui s’inspire des scooters sportifs. Décoration moderne, saute vent fumée, silencieux d’échappement proéminent…l’Hurricane fait honneur à son nom de scène et dissimule habilement son étonnante polyvalence. La finition d’ensemble est agréable et certains détails, à l’image des surpiqûres de selle, surprennent agréablement pour une machine proposée à moins de 900 euros. Tout juste regrettons nous l’utilisation de gros clignotants globuleux qui ne s’intègrent pas vraiment au style général de l’Hurricane. Une fois au guidon, le malicieux chinois dévoile une autre facette de sa personnalité avec son plancher plat et sa longue selle qui permettent au conducteur de ne pas se sentir engoncé. Le Keeway offre un espace à bord conséquent pour la catégorie et sa générosité ne s’arrête pas là.

Equipements à foison

Dire que le Keeway Hurricane est scooter bien équipé relève de l’euphémisme. Pour commencer, le 50 asiatique dispose d’une capacité d’emport qui pourrait rendre jaloux certains modèles de cylindrées supérieures. La selle se déverrouille sur le côté droit et dévoile un coffre capable d’acceuillir un casque jet, la face avant s’ouvre pour se transformer en astucieux panier de rangement, le tabier reçoit un large vide-poches surplombé par un accroche-sac et l’arrière de la machine se pare d’un petit porte-paquets tubulaire. Pour stationner, le Keeway Hurricane bénéficie d’une béquille latérale pour les arrêts courts et d’une béquille centrale pour les arrêts prolongés. La mise en place de cette dernière est facilitée par la présence d’une poignée spécifique intégrée sur le flanc gauche. L’utilisation de valves coudées au niveau des jantes facilite la vérification de la pression des pneumatiques et le passager profite pour sa part de repose-pieds repliables dédiés. Pour un tel tarif, la multitude d’options intégrées de série laisse pantois. Le tableau de bord est moins ostentatoire puisqu’il renseigne uniquement sur la quantité d’essence restante, la vitesse et le kilométrage total. En parlant de kilométrage, il est temps pour nous de partir à l’assaut des calanques de Marseille au guidon du Keeway Hurricane 50.

Un moteur 2 temps qui a du répondant

Dès les premiers mètres, nous somme agréablement surpris par la vivacité du monocylindre 2 temps de 49,3 cc. Les accélérations sont franches jusqu’à 30 km/h puis la courbe de puissance devient plus régulière pour atteindre la vitesse maxi légale de 45km/h. La puissance est suffisante pour s’insérer dans le flot de circulation et la maniabilité déconcertante du Keeway permet d’improviser en ville. Le freinage est à l’avenant avec un disque avant tout à fait convaincant qui stoppe efficacement les 86 kg de l’engin. Cerise sur le gâteau, un système d’assistance au freinage par bille limite le risque de blocage du train avant. Attention, cette technologie ne remplace ni un ABS, ni une conduite vigilante, mais elle permet de rattraper quelques situations d’urgence sur sol humide. Le freinage arrière est moins puissant mais il permet de bien assoir la machine lors du transfert de masse vers l’avant. Coté confort, l’Hurricane alterne le bon et le moins bon avec une position de conduite naturelle peu fatigante et un espace à bord généreux pour la catégorie. En revanche, les amortisseurs sont en retraits et absorbent sèchement le bitume dégradé de notre parcours. De retour sur un asphalte mieux entretenu, les suspensions jouent leur rôle et la rigidité du châssis permet d’attaquer les courbes sans appréhension. Le moteur se montre joueur lorsqu’il est emmené dans les tours mais la véritable vocation de l’Hurricane reste avant tout les déplacements urbains quotidiens.

Réactions (0)
Conclusion
Pour moins de 900 euros, soit à peine le prix d’un Iphone 5S 64 gigas, Keeway vous invite à prendre le guidon d’un scooter bien réel et profiter ainsi de la liberté unique offerte par un deux-roues. Utilitaire citadin mâtiné d’une certaine sportivité, l’Hurricane 50 possède de multiples atouts pour séduire, à commencer par ses nombreux équipements proposés de série. En dynamique, la fermeté des amortisseurs est compensée par un châssis rassurant, une maniabilité redoutable et un moteur deux temps particulièrement enjoué.

About the Author

Laisser un commentaire